Agence du Don en Nature > Actualités > Tribunes > Loi sur les invendus non-alimentaires : pourquoi le don est la meilleure solution ?

Loi sur les invendus non-alimentaires : pourquoi le don est la meilleure solution ?


Publié le 20 décembre 2019 dans la catégorie

C’est une première mondiale : dès 2021, la France interdira la destruction des invendus non alimentaires. Une avancée majeure mise en place par le gouvernement, tant la situation est paradoxale aujourd’hui. Dans notre pays où 630 millions d’euros de produits neufs non alimentaires (hygiène, puériculture, vêtements…) seraient détruits chaque année, en parallèle, 9,3 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté (1) en auraient besoin. Un gigantesque gaspillage économique, écologique et finalement social auquel il faut mettre fin.

 

Le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, vient d’être voté à l’Assemblée Nationale. L’article 5 interdit la destruction des produits invendus non-alimentaires et rend prioritaire leur don aux associations qui luttent contre la précarité, devant la réutilisation et le recyclage. Concernant les produits d’hygiène et de puériculture, le recyclage est totalement interdit (sauf pour les produits dont la date de durabilité minimale est inférieure à 3 mois.). Le don s’impose et privilégie la solidarité.

 

Voilà une bonne nouvelle pour la France car le don permet d’allier lutte contre le gaspillage et solidarité. Il s’impose effectivement comme la meilleure solution de réduction des déchets, puisqu’il évite à la fois d’en générer, et de consommer de l’énergie pour les détruire. Il s’agit ici d’allonger la durée de vie du produit en permettant son utilisation (shampoing, vêtement, équipement de la maison) avant qu’il ne soit considéré comme un déchet et recyclé.

 

Il constitue également un levier de solidarité indispensable pour lutter contre la précarité et venir en aide aux personnes démunies. L’objectif étant d’engager les producteurs et distributeurs à systématiser le don de leurs invendus de produits de première nécessité neufs à des associations de lutte contre la précarité.

 

Pour accompagner les entreprises dans cette transition, l’Agence du Don en Nature et Dons Solidaires, deux associations reconnues d’intérêt général, spécialisées dans la collecte et la redistribution des dons, sont structurées et professionnalisées pour absorber l’augmentation des dons.

 

Pour répondre au mieux aux besoins des associations d’aide aux plus démunis, ces deux acteurs se chargent de reconditionner, trier et redistribuer près de 10 millions de produits neufs non alimentaires (équivalent de 65 millions d’euros) à plus de 1000 associations partout en France. Ces deux associations peuvent absorber de grandes quantités d’invendus et s’engagent à ce que les produits soient effectivement distribués à ceux qui en ont besoin, soit près d’un million de personnes accompagnées. Au total, ce sont ainsi 2000 tonnes de déchets qui sont évitées grâce au don d’invendus. Bref, le « circuit du don » présente aujourd’hui des garanties optimales de sécurité, de traçabilité et d’efficacité pour les entreprises donatrices qui sont de plus en plus nombreuses à s’engager dans cet élan, ayant à cœur d’enclencher une démarche écologique et sociale. Il est urgent et indispensable de répondre aux besoins des plus démunis, dont le nombre a fortement progressé en 2018 : le taux de pauvreté a atteint 14,7 % de la population française, son plus haut niveau depuis la fin des années 1970. Les produits de première nécessité, (hygiène, équipements de la maison) s’avèrent indispensables pour permettre à ces personnes de retrouver l’estime d’elles-mêmes et de s’insérer socialement.

 

Aujourd’hui, l’Agence du Don en Nature et Dons Solidaires sont structurés pour recevoir les dons d’invendus de première nécessité et permettre ainsi de construire, ensemble, une société plus juste et plus digne, capable de marier conscience écologique, rationalité économique et inclusion des plus démunis.

 

(1) Source : Insee – octobre 2019

Elea Canipelle
Déléguée Générale de l’Agence du Don en Nature

Dominique Besançon
Déléguée Générale de Dons Solidaires

12 de nos entreprises partenaires sont signataires de cette tribune et soutiennent le don tout au long de l’année :

Partager l'article
Facebook Google +

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function curl_init() in /var/sites/www.adnfrance.org/wp-content/themes/adnrgpd/footer.php:14 Stack trace: #0 /var/sites/www.adnfrance.org/wp-includes/template.php(723): require_once() #1 /var/sites/www.adnfrance.org/wp-includes/template.php(672): load_template('/var/sites/www....', true) #2 /var/sites/www.adnfrance.org/wp-includes/general-template.php(76): locate_template(Array, true) #3 /var/sites/www.adnfrance.org/wp-content/themes/adnrgpd/single.php(39): get_footer() #4 /var/sites/www.adnfrance.org/wp-includes/template-loader.php(106): include('/var/sites/www....') #5 /var/sites/www.adnfrance.org/wp-blog-header.php(19): require_once('/var/sites/www....') #6 /var/sites/www.adnfrance.org/index.php(25): require('/var/sites/www....') #7 {main} thrown in /var/sites/www.adnfrance.org/wp-content/themes/adnrgpd/footer.php on line 14